Liste des articles
Ilustration

Astuce

Modifié le 02/03/2022

Écoconduite : définition et enjeux pour votre flotte automobile

La conduite écologique peut vous aider à réaliser de précieuses économies. Retrouvez les principes et avantages de l’écoconduite pour votre flotte automobile.

Quels sont les principes et avantages de l’écoconduite pour votre flotte automobile ?

Mutualiser les contrats de flotte, utiliser un logiciel de gestion de parc auto, adopter la télématique… Les pistes ne manquent pas pour réduire le coût de votre flotte automobile. N’oubliez pas le facteur humain, qui a un impact non négligeable sur le TCO de votre flotte auto. Pour cela, sensibilisez vos collaborateurs à l’écoconduite.  

L’écoconduite : qu’est-ce que c’est ?

Lors de la conduite d’un véhicule, l’écoconduite est, par définition, un ensemble de pratiques qui permettent de réduire la consommation de carburant, de diminuer les émissions de gaz à effet de serre, mais aussi d’améliorer la sécurité sur la route. On parle aussi de conduite écocitoyenne, de conduite écologique ou écoresponsable.  

Conduite économique et écologique : les gestes à adopter

Le gestionnaire de flotte peut promouvoir la conduite écoresponsable dans la car policy (charte de véhicules) de l’entreprise. Pour cela, il peut proposer des stages d’écoconduite aux collaborateurs. Il peut aussi rappeler les bons gestes à adopter dans la charte de véhicules.

  • Adopter une conduite souple : reposant sur l’anticipation, la conduite souple se traduit par des démarrages en douceur et une utilisation du frein moteur plutôt que de la pédale de frein. Il convient aussi d’éviter le surrégime en passant les rapports supérieurs au bon moment.

 

  • Réduire sa vitesse : rouler 10 km/h en dessous de la limitation de vitesse permet d’économiser 1 litre de carburant sur 100 kilomètres, mais aussi de réduire ses émissions de CO2 de 12,5 %.

 

  • Éteindre son moteur en cas d’arrêt prolongé : pour tout arrêt supérieur à une minute, l’écoconducteur choisit d’éteindre son moteur afin de réduire la consommation de carburant.

 

  • Limiter l’usage de la climatisation : en ville, mieux vaut ouvrir les vitres plutôt que d’allumer la climatisation, afin d’économiser jusqu’à 25 % de carburant et 15 % de CO2 rejeté sur 100 kilomètres.

 

  • Éviter les charges inutiles : démontez les coffres de toit ou les galeries s’ils ne sont pas utilisés. En revanche, préférez les coffres de toit aux galeries, car ils sont plus aérodynamiques.

 

  • La conduite écologique passe aussi par l’entretien de vos véhicules. Vérifiez la pression des pneus qui, lorsqu’ils sont sous-gonflés, occasionnent une surconsommation de carburant. Révisez régulièrement chaque véhicule de votre flotte (niveaux, freins, amortisseurs, filtres, etc.). Un véhicule mal entretenu peut entraîner une surconsommation de carburant de 25 %.  

En tant que gestionnaire, vous pouvez aussi agir sur les énergies de votre flotte automobile en privilégiant les véhicules hybrides ou électriques. Ceux-ci coûtent moins cher en carburant et bénéficient d’une fiscalité plus favorable. Les véhicules électriques sont exonérés de TVS (taxe sur les véhicules de société). La TVS des véhicules hybrides est nulle pour les modèles dont les émissions de CO2 sont inférieures ou égales à 50 g/km, selon la nouvelle norme WLTP (Worldwide Harmonised Light vehicles Test Procedure). D’autre part, l’adoption de ces véhicules permet d’obtenir les vignettes Crit’Air de la flotte automobile, indispensables pour circuler dans les zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m).  

Écoconduite des poids lourds

L’écoconduite dans le transport routier est un enjeu majeur du fleet management. Elle permet d’améliorer la sécurité des chauffeurs tout en réalisant des économies de carburant.

Des formations existent pour apprendre les bons gestes aux chauffeurs routiers :

  • Entretenir méticuleusement son véhicule et vérifier notamment la pression des pneus avant chaque trajet pour être plus serein ;
  • adopter une conduite fondée sur l’anticipation, avec moins de freinages brusques et moins d’accélérations trop vives.

De son côté, le gestionnaire de flotte auto peut prendre certaines mesures :

  • Utiliser des pneus « verts » dernière génération, moins résistants au roulement, pour économiser du carburant ;
  • équiper chaque poids lourd d’une solution télématique pour surveiller divers paramètres (vitesse, comportement de conduite, pression des pneus, etc.).  

Conduite écoresponsable : quels avantages ?

L’écoconduite offre plusieurs avantages à votre entreprise : 

  • Réduction du TCO (total cost of ownership) : la conduite économique permet de réduire la part du carburant dans le TCO, qui est d’environ 20 %. L’adoption d’une conduite plus souple et l’anticipation permettent aussi de diminuer les risques d’accident et donc les frais de réparation. Enfin, l’écoconduite ralentit l’usure des véhicules.

 

  • Sécurité : élément essentiel de l’écoconduite, l’anticipation améliore considérablement la sécurité des collaborateurs et des autres usagers de la route. La réduction de la vitesse est aussi bénéfique pour la sécurité.

 

  • Diminution des émissions : en limitant ses émissions de CO2, votre entreprise diminue son impact sur l’environnement. Indispensable dans la démarche de développement durable, la réduction du bilan carbone améliore l’image de marque et offre un avantage concurrentiel à votre entreprise. Pour atteindre ses objectifs, une entreprise peut aussi optimiser le total cost of mobility (TCM) en promouvant l’utilisation d’autres moyens de transport, comme le train ou les deux roues.  

 

L’écoconduite est un excellent levier de réduction des dépenses en carburant de votre flotte automobile. Pensez aussi à la Carte carburant pro E.Leclerc, un outil de gestion qui vous propose un paramétrage de chaque carte : plafond de consommation, suivi des transactions, alertes en temps réel, définition d’une zone géographique, etc.

Encore une question ?