Liste des articles
Décote voiture flotte

Moi ce que j'en dis

Modifié le 28/12/2022

Décote voiture : calculer et anticiper la décote de sa flotte

Au même titre que pour un véhicule personnel, la décote d’une voiture à usage professionnel est inévitable. Dans le cadre de la gestion d’une flotte automobile, il est primordial de savoir estimer la décote moyenne d’une voiture. Une démarche essentielle pour évaluer la rentabilité de son parc, et les investissements à prévoir. Comment bien appréhender la décote d’une voiture au sein de son activité ? Peut-on disposer d’un tableau de dépréciation des véhicules ? Combien de temps doit-on garder une voiture ? Sur quels critères peut-on calculer la décote moyenne d’une voiture par an ?

Qu’est-ce que la décote d’une voiture ?

La décote d’une voiture n’est autre que la dépréciation d’un véhicule. Dès sa mise en circulation, il est donc amené à perdre de la valeur. Quelle voiture ne décote pas ? Exception faite des modèles de luxe ou de collection, considérés comme rares, ce processus concerne tous les véhicules du marché. Les voitures électriques connaissent également une décote.
 
À noter que cette notion est indépendante de l’usage ou de l’état. Elle constitue une indication qui s’appuie sur le prix du marché, et qui figure sur l’argus des voitures neuves et d’occasion. Pour calculer la dépréciation d’une auto, l’argus est un standard qui se base sur un modèle de véhicule en bon état. Comme évoqué par la suite, il existe toutefois différents critères d’estimation. Par conséquent, la décote est susceptible de varier. De même, la décote d’un véhicule neuf est plus importante que celle d’une voiture d’occasion. À noter que les voitures qui décotent le moins sont les véhicules les mieux entretenus.

 
À combien est estimée la décote d’une voiture sur une année ?

Combien perd une voiture par an sur sa valeur intrinsèque ? De manière générale, on estime que la dépréciation est comprise entre 20 et 25 % (1). Le processus est engagé dès que le véhicule sort de la concession. Sur la base de la perte de valeur immédiate d’une voiture, on ne peut donc pas considérer qu’un véhicule soit un investissement, mais une charge. Cela se confirme aussi bien auprès des particuliers que des professionnels.
 
La décote d’une voiture la première année peut même atteindre 30 % (2) pour certains modèles. Quelle est la voiture qui décote le plus en 2022 ? À titre d’exemple, on peut évoquer les gammes de citadines de marques françaises, comme Renault, Citroën et Peugeot. Leur décote est comprise entre 23 et 26 % (3). Cette tendance devrait se confirmer pour les voitures qui décotent le plus en 2023.
 

Calculer la décote d’une voiture : quels critères prendre en compte ?

Comment réaliser le calcul de la dépréciation d’un véhicule, pour les impôts, comme pour la gestion de sa flotte automobile ? Il existe un tableau de décote pour voitures. Sa présentation est simple, et le calcul de la décote d’une voiture s’effectue par année. Selon l’ancienneté, on peut donner les indications suivantes :

  • 1 an : 20 à 25 % de perte ;
  • 2 ans : 15 % ;
  • 3 ans : 10 % ;
  • 4 ans : 10 % ;
  • 5 ans : 7 % ;
  • 6 ans et plus : 5 à 7 % (1).

 
La dépréciation d’une voiture par année constitue une moyenne. Afin d’obtenir une estimation plus précise, il est nécessaire de prendre en considération d’autres critères. Quelle que soit la voiture, la décote tient aussi compte de la gamme, de la marque et du modèle. À cela s’ajoutent également le type de carburant, la motorisation, la carrosserie et sa couleur, les options et les finitions.
 
La décote d’une voiture par année peut éventuellement augmenter en raison du nombre de propriétaires au cours de l’existence du véhicule. À titre indicatif, l’estimation d’une voiture de plus de 10 ans enregistre une dépréciation d’environ 1 % par année supplémentaire. Cela vaut aussi pour la cote des voitures de plus de 20 ans.

 
Anticiper la décote d’une voiture : des conseils de gestion pour les flottes auto

Pour la gestion d’une flotte automobile, la comptabilisation des frais de dépréciation des véhicules est une démarche essentielle. Cela permet de maximiser la rentabilité de son parc automobile tout en amortissant son coût. Afin de minimiser la décote d’une voiture neuve (ou d’occasion), il est recommandé de procéder à un entretien régulier, et de conserver toutes les factures et les justificatifs associés. Si vous envisagez l’achat d’un autre véhicule, essayez de vendre l’ancien avant la sortie d’une nouvelle génération. Un tel événement accroît la décote de la voiture.
 
Si la dépréciation d’une voiture neuve est inévitable, vous avez la possibilité de mieux gérer les dépenses de votre flotte automobile avec la carte carburant E.Leclerc. Celle-ci vous permet de bénéficier de prix compétitifs sur les carburants. Elle convient aussi pour l’entretien de vos véhicules en centres auto E.Leclerc, afin de limiter la dépréciation automobile de votre parc.
 

(1) Source : LegiPermis 

(2) Source : Caroom 

(3) Source : Imaweb 

Gestion flotte auto
Lire l'article

Gestion de flotte : tout savoir pour bien gérer son parc auto

La bonne gestion du parc auto est un enjeu de taille pour bon nombre d’entreprises. Découvrez comment faire.

Télématique embarquée
Lire l'article

Télématique embarquée : les points essentiels

La télématique embarquée enregistre de grandes quantités de données. Découvrez comment elle fonctionne et ses avantages.

Illustration voiture dérive kilométrique
Lire l'article

Parc automobile : comment éviter la dérive kilométrique ?

Pour les gestionnaires de flotte auto, la dérive kilométrique est synonyme de surcoût. Voici des informations pour l'éviter.

Entretien flotte auto
Lire l'article

Comment optimiser l’entretien d’une flotte auto ?

Le coût d'entretien d'une flotte auto est assez conséquent. Voici les principales pistes à étudier pour en gérer l’entretien.

Encore une question ?