Liste des articles
Illustration flotte en leasing et LDD

Gérez malin

Modifié le 30/05/2022

Flotte en leasing et LLD : anticipez les frais de remise en état

Vous êtes gestionnaire de flotte automobile ? Découvrez de précieuses informations pour anticiper les frais de remise en état de votre flotte en leasing

Dans le cadre de la location longue durée ou du leasing, des frais de remise en état de plusieurs centaines d’euros peuvent alourdir considérablement le coût de votre flotte de véhicules. Voici des pistes pour mieux anticiper et réduire ces coûts.  

Frais de remise en état et leasing 

Si vous avez opté pour le leasing comme solution de financement pour l’acquisition de vos véhicules, vous devez prendre en compte les frais de remise en état. En effet, si vous décidez de ne pas lever l’option d’achat à la fin du contrat, vous devez restituer le véhicule lors de la reprise par la société de location. Si le véhicule présente une usure anormale, il vous sera demandé de régler des frais de remise en état.  

En tant que gestionnaire de flotte auto, votre principal objectif est de maîtriser le TCO (total cost of ownership) de votre parc auto, englobé dans le total cost of mobility (TCM). Or, les frais de remise en état peuvent peser lourd dans le coût global de votre flotte. Ils s’ajoutent notamment à la taxe sur les véhicules de société (TVS), aux dépenses en carburant ou encore aux vignettes Crit’Air de votre flotte automobile. Heureusement, il existe des leviers de réduction des coûts : 

  • Promouvoir l’écoconduite dans la car policy (charte de véhicules) pour économiser le carburant, limiter les coûts d’entretien et réduire les frais de remise en état ; 
  • Optimiser les énergies de la flotte automobile avec l’achat de véhicules électriques, hydrogène ou hybrides (avec la nouvelle norme WLTP, la TVS des véhicules hybrides est moins élevée que celle des véhicules essence et diesel) ; 
  • Utiliser un logiciel de gestion de flotte et tirer profit de la télématique ; 

Les frais de remise en état standard

Tout contrat de location doit vous informer du paiement de frais de remise en état standard au moment de la reprise de la voiture par la société de location. Lorsque vous rendez un véhicule à la société de location, un expert fait le tour de celui-ci pour constater l’état de la carrosserie, de l’intérieur et de la mécanique. Toute usure anormale vous sera facturée. Par exemple : 

  • Les rayures, les éraflures et les chocs sur la carrosserie ; 
  • Les taches, les déchirures et les trous dans la sellerie ; 
  • Les vitres, le pare-brise, les feux ou encore les rétroviseurs cassés ou fissurés ; 

Les loueurs doivent eux aussi limiter les coûts de leurs véhicules, ce qui signifie qu’ils vous feront payer les réparations au prix fort. Les frais de remise en état en LLD comme en LOA leur permettent de remettre un véhicule en location ou de le vendre au meilleur prix. Néanmoins, ils appliquent généralement une franchise : les frais de réparation inférieurs à celle-ci ne vous seront pas facturés.  

Il est bien sûr indispensable de prendre soin de vos véhicules pour les rendre dans un état d’usure standard et éviter tout surcoût. Néanmoins, lorsque des dégâts sont présents, le mieux est de les faire réparer avant la restitution. N’hésitez pas à vous rendre chez un carrossier ou dans un centre auto pour éliminer les rayures, les impacts et autres griffures. 

Frais de remise en état pour les locations longue durée

Avec la location longue durée (LLD), vous payez un loyer pour utiliser un véhicule pendant plusieurs années. Lorsque vous rendez la voiture au loueur, celui-ci peut vous facturer des frais de remise en état. Il existe bien sûr une tolérance sur les petits dommages dus à l’usure normale du véhicule. 

Frais de remise en état pour les locations avec option d’achat

Si vous avez opté pour la location avec option d’achat (LOA) pour votre flotte automobile, vous pouvez soit lever l’option d’achat, soit restituer le véhicule. Dans le cas où vous rendez le véhicule, vous récupérez le dépôt de garantie versé lors de la souscription du contrat. Celui-ci est diminué des frais de remise en état éventuels. 

L’assurance frais de remise en état

Pour rassurer leurs clients, les sociétés de location proposent parfois une assurance pour les frais de remise en état, moyennant une prime de quelques euros par mois. Si le montant des réparations est inférieur à la prime versée, le loueur rembourse le trop-perçu au locataire. Si les frais sont supérieurs, le loueur prend la différence à sa charge. 

Vous pouvez aussi faire appel à une compagnie d’assurances distincte pour réaliser les réparations. Dans ce cas, les contrats de flotte sont pratiques pour mutualiser la sinistralité de votre parc automobile. 

Professionnel du fleet management, vous cherchez à diminuer le coût de votre flotte automobile ? Pensez à la Carte carburant pro E.Leclerc, qui inclut toute une gamme d’outils pour maîtriser vos dépenses : plafond de consommation, alertes en temps réel, suivi des transactions… 

Encore une question ?