Skip to Content

On se dit tout
Megaphone
  • Linkedin
  • Viadeo
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
Suivez le guide

Autopartage ou voiture de fonction ?

Publié le 4 septembre 2017

L’autopartage est, à bien des égards, un mode de mobilité intéressant, de plus en plus prisé par le grand public et les entreprises. Optimisation des coûts de transport, respect de l’environnement… Selon l’enquête nationale de l’autopartage parue en 2016, chaque voiture « autopartagée » remplacerait cinq voitures et libérerait quatre places de stationnement.

1

Optimiser son parc de véhicules et ses dépenses


« Du côté des entreprises, cette alternative permet d’offrir aux collaborateurs différentes possibilités de mobilité et d’optimiser le parc roulant. C’est une solution bien plus économique que l’attribution de véhicules de fonction », note Barbara Gay, experte en consulting pour l’Observatoire du Véhicule d’Entreprise (OVE). En effet, cette solution est parfois préférée à l’attribution d’un véhicule de fonction pour des collaborateurs sédentaires et qui roulent peu. « Il arrive très souvent que des voitures restent dans le parking de l’entreprise des journées entières », constate Barbara Gay. Or, plutôt que d’entretenir un parc de véhicules dormants, le recours à l’autopartage (aussi appelé un pool de véhicules) permet d’améliorer le taux d’utilisation de son parc tout en couvrant des besoins occasionnels de déplacements professionnels dans la journée.

La mise en place d’un système d’autopartage engendre aussi, de fait, une réduction du nombre de véhicules d’entreprise et des frais d’assurance et d’entretien liés. Elle permet également de réduire les frais hors flotte (taxi, location courte durée, indemnités kilométriques) puisque les salariés ne disposant pas de véhicules attitrés peuvent alors utiliser les véhicules « autopartagés ».

Il arrive très souvent que des voitures restent dans le parking de l’entreprise des journées entières

2

L’autopartage, une solution simple et pratique


L’autre atout de cette nouvelle forme de mobilité est sa simplicité d’utilisation. « C’est une solution facile à mettre en œuvre. La réservation peut s’effectuer par différents moyens (téléphone, internet, intranet, sms…) et la prise de possession du véhicule se fait souvent de manière automatique sans « guichet » ». 

« Les entreprises peuvent aussi proposer ces véhicules pour les usages personnels de leurs salariés, le soir ou le week-end ». Dans ce contexte, l’autopartage peut se substituer facilement à de la location courte durée. 

Enfin, l’autopartage semble un moyen efficace de démocratiser l’utilisation du véhicule électrique dans les entreprises, en permettant aux collaborateurs de tester cette technologie. Particulièrement adapté en milieu urbain et pour de courts trajets, le véhicule électrique est d’ailleurs souvent utilisé sur un mode autopartagé.

La réservation peut s’effectuer par différents moyens (téléphone, internet, intranet, sms…)

3

La fin des véhicules de fonction ?


Avec tous ses avantages, l’autopartage se substituera-t-il aux autres modes de mobilité dans les années à venir ? « Non, prévient l’experte en consulting pour l’OVE. Il ne faut pas sous-estimer l’attachement des collaborateurs à un véhicule de fonction, qui reste un argument assez fort dans le package global de rémunération ». 

L’autopartage ne peut pas non plus être proposé à tous les salariés sans distinction. « Tous les usages automobiles ne permettent pas le recours à l’autopartage, en effet il convient surtout à de petits déplacements occasionnels. Il reste en revanche inadapté pour des commerciaux nomades qui parcourent 2 000 kilomètres par mois ».

A retenir :


  • L’autopartage est une solution particulièrement adaptée aux entreprises dont les salariés effectuent principalement des déplacements ponctuels.
  • Pour que la mise en place d’un pool de véhicules soit une réussite, il est nécessaire de s’assurer que :
    • le dimensionnement du parc est adapté aux besoins des salariés, pour garantir une disponibilité optimale des véhicules et une rentabilité du système sur le long-terme pour l’entreprise
    • le système de réservation est simple mais encadré
    • le planning de réservation est bien respecté par les utilisateurs
    • les véhicules sont bien entretenus (lavage, révisions…) et toujours opérationnels (carburant…)

la Carte carburant pro E.Leclerc

Plus de 680 stations-service
E.Leclerc partout en France

Gestion simplifiée
et suivi en temps réel
de votre flotte

Maîtrise
de votre budget

Des relais régionaux à votre service et un centre d'appel
ouvert 6j/7

Souscrire maintenant
Trouvez votre station-service E.Leclerc et Partenaires
Estimez votre économie annuelle
avec la carte carburant E.Leclerc