Skip to Content

On se dit tout
Megaphone
  • Linkedin
  • Viadeo
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
Gérez malin

Véhicules utilitaires : quelles particularités fiscales ?

Publié le 6 décembre 2016

L’achat d’un véhicule utilitaire recèle d’avantages fiscaux et financiers non négligeables. A mettre dans la balance quand il s’agit de renouveler sa flotte.

1

Un véhicule utilitaire, qu’est-ce que c’est ?


Les véhicules utilitaires sont conçus pour transporter des marchandises. Pour avoir ce statut, ils ne doivent comporter que deux places assises mamximum et ne pas avoir de fauteuil à l’arrière. La carte grise doit mentionner « véhicules utilitaires ».

2

Un statut avec trois principaux avantages


Quand le véhicule est inscrit dans l’actif de l’entreprise, les amortissements et les frais d’utilisation sont entièrement déductibles. Les dépenses d’entretien, de réparation, de carburant et d’assurance sont donc déductibles fiscalement, dès lors que ces frais sont engagés dans l’intérêt de l’entreprise et justifiés. En outre, contrairement à une voiture de tourisme, l’amortissement d’un véhicule utilitaire n’est pas plafonné. Dans le premier cas, l’entreprise ne peut pas déduire les amortissements ou les loyers au-delà de 18 300 euros. Pour un véhicule utilitaire, aucune limite n’est fixée.

La TVA acquittée au moment de l’achat du véhicule utilitaire est récupérable à 100% en cas d’autofinancement ou de crédit. Pour les locations de longue durée ou en cas de crédit-bail, cette taxe est récupérable au fil des loyers. Pour bénéficier de cet avantage, les véhicules doivent faire partie de la catégorie VU (véhicules utilitaires), VUL (véhicules utilitaires légers), VP (véhicules particuliers destinés au transport de personnes comme les auto-écoles ou les ambulances).

Les véhicules utilitaires sont exonérés de la taxe sur les véhicules de société (TVS), alors qu’elle est due pour les voitures dites de tourisme. Une économie non négligeable quand le taux de cette taxe s’élève à 20%. En revanche, les VU légers ne sont pas concernés par le système de bonus/malus écologique (à l’exception des camionnettes)

Les véhicules utilitaires sont exonérés de la taxe sur les véhicules de société

3

Quid des VU double cabine ?


  • Les pick-up ou camionnettes qui ont quatre à cinq places assises (à double cabine) ne seront pas considérés comme véhicules utilitaires, et seront donc assujettis à la taxe sur les véhicules de société (TVS).
  • Les pick-up à cabine simple, équipés d’une plateforme arrière ne transportant pas de voyageurs sont exclus du champ d’application de la taxe sur les véhicules de société. Pour bénéficier de l’exonération de la taxe sur les véhicules de société, ils doivent être pourvus d’une simple cabine avec deux sièges ou une banquette.
  • Par ailleurs, vous pouvez transformer votre véhicule particulier en véhicule utilitaire pour être exonéré de la TVA et de la TVS. Il faut alors changer la carte grise, qui devra mentionner « Deriv GP »… à condition, là encore, de ne pas disposer de places à l’arrière.

Pour bénéficier de l’exonération de la taxe sur les véhicules de société, les pick-up doivent être pourvus d’une simple cabine avec deux sièges ou une banquette

En résumé, le statut de véhicules utilitaires permet de réaliser de vraies économies sur la fiscalité de l’entreprise :

  • L’amortissement de l’acquisition des véhicules n’est pas plafonné.
  • Les frais d’entretien sont déductibles
  • La TVA est récupérable
  • Exonération de la taxe pour les véhicules de société

la Carte carburant pro E.Leclerc

Plus de 1000 stations-service
E.Leclerc partout en France

Gestion simplifiée
et suivi en temps réel
de votre flotte

Maîtrise
de votre budget

Des relais régionaux à votre service et un centre d'appel
ouvert 6j/7

Souscrire maintenant
Trouvez votre station-service E.Leclerc et Partenaires
Estimez votre économie annuelle
avec la carte carburant E.Leclerc