Skip to Content

On se dit tout
Megaphone
  • Linkedin
  • Viadeo
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
Gérez malin

LOA ou LLD,
que faut-il choisir ?

Publié le 8 juin 2016

Comment disposer d'une flotte de véhicules en limitant son niveau d'endettement ? La Location avec Option d'Achat (LOA) et la Location Longue Durée (LLD) sont deux pistes intéressantes. Mode d'emploi avec Maitre Grégory Rouland, avocat chez Equity Avocats.

1

C’est quoi
le principe ?


La LOA. Avec la location avec option d’achat (LOA), vous louez votre flotte de véhicules pendant deux à cinq ans. Au terme du contrat, vous pouvez en devenir propriétaire à un prix évidemment bien moindre. Avantage : vous gardez intacte votre capacité d’investissement puisque vous vous contentez de verser des loyers. Attention, les frais d’entretien ne sont pas forcément inclus et dépendent des offres de loueurs.

Option :
Devenir propriétaire

La LLD. Vous êtes simplement locataires de votre flotte de véhicules. Le plus de cette formule : se doter d’un parc automobile avec des véhicules neufs, donc en très bon état, et pouvoir se décharger des frais de réparation et d’entretien, à la charge du bailleur. Contrairement à la LOA, les frais d’entretien sont inclus.

Intérêt : rester locataire de Véhicules
Neufs

2

La meilleure
formule pour vous ?


Un critère à prendre en compte : le nombre de kilomètres parcourus chaque année par votre flotte. Moins de 20 000 kilomètres par an ? Sans hésiter optez pour la LOA. L’usure des véhicules sera moindre quand vous en ferez l’acquisition au terme du contrat. Oubliez, dans ce cas, la LLD, dont le côté clé en main est forcément coûteux et n’est rentable qu’avec un kilométrage – et donc une usure des véhicules – important.

3

Quel contrat ?


Pour la LOA : il doit bien-sûr comprendre la durée de l’offre, la description et la valeur de la voiture louée. Il doit aussi mentionner le montant du dépôt de garantie, le nombre et la périodicité des loyers, sans oublier la valeur de rachat au terme de la location en cas d’acquisition du bien et le coût total de l’opération. Pensez à négocier des frais d’entretien à la charge du bailleur.

Pour la LLD : pensez à prendre l’option d’entretien (maintenance, pneumatiques, véhicule de remplacement, assistance), mais aussi une assurance tous risques, ainsi qu’une couverture en cas de décès et d’incapacité. Il est également prudent de prévoir une clause permettant de réajuster le contrat en fonction de ses besoins en cours d’exécution, comme par exemple le remboursement des kilomètres non parcourus.

4

Au niveau comptable
que faut-il faire ?


Pour la LOA : l’avantage est de comptabiliser les loyers comme des charges dans le compte de résultat, ce qui diminuera automatiquement le bénéfice imposable. En outre, la LOA permet de préserver la capacité d’investissement de l’entreprise car il ne figurera pas au passif du bilan.

LOA : Charges comptabilisées dans le compte de résultat

Avec la LLD : vous n’êtes pas propriétaire. C’est une simple prestation de services, donc pas d’inscription dans l’actif professionnel ni de déductions en amortissements.

LLD : Pas de
déductions en amortissements

la Carte carburant pro E.Leclerc

Plus de 680 stations-service
E.Leclerc partout en France

Gestion simplifiée
et suivi en temps réel
de votre flotte

Maîtrise
de votre budget

Des relais régionaux à votre service et un centre d'appel
ouvert 6j/7

Souscrire maintenant
Trouvez votre station-service E.Leclerc et Partenaires
Estimez votre économie annuelle
avec la carte carburant E.Leclerc