Liste des articles
Motivation salarie

Gérez malin

Publié le 22/02/2021

Motiver le salarié par la gestion de flotte

Pour attirer et retenir les talents, l’un des leviers est bien entendu le véhicule, ou plus précisément la mobilité offerte par l’entreprise. Car la gestion de flotte est aujourd’hui bien plus que la mise à disposition de véhicules pour les salariés. Elle couvre désormais la prise en compte complète de l’expérience salarié dans sa mobilité : voiture de fonction, organisation du covoiturage, parc de vélos, voire de trottinettes, transports en commun... Alors quels sont les critères qui font la satisfaction des collaborateurs en 2021 ? Voici 8 attentes émergentes chez les salariés.

Un véhicule connecté au collaborateur

Pour travailler efficacement, le salarié a besoin d’un véhicule qui s’adapte facilement à son smartphone. Il trouvera plus facilement l’adresse de destination, pourra répondre à ses clients durant son trajet, consultera ses messages… La mobilité oui, mais la connectivité avant tout.

Un véhicule en accord avec les valeurs du salarié

Le véhicule d’entreprise contribue aussi à l’image de l’entreprise. À ce titre, durant de longues années, on a choisi des véhicules esthétiques et statutaires. Aujourd’hui, l’empreinte carbone est devenue un facteur majeur d’image, tant pour les interlocuteurs externes que pour le collaborateur lui-même. Nous sommes passés du diesel à l’hybride, voire à l’électrique.

En savoir plus : Le véhicule électrique en entreprise

Le covoiturage pourquoi pas

Dans cette logique de baisse d’empreinte carbone, de plus en plus de gestionnaires de flotte proposent une plateforme de covoiturage au sein de l’entreprise. Le collaborateur peut ainsi se rendre sur son lieu de travail de façon économique et éthique. Cela participe à la démarche RSE.

Un parc de vélos, de trottinettes…

Prendre soin de sa marque employeur c’est aussi montrer des signes évidents de modernité voire d’innovation. Rares sont encore les entreprises qui proposent des vélos et trottinettes à leur collaborateurs dans une vision « Mobility as a Service ». Pourtant, aujourd’hui, l’équipement des particuliers est la preuve que ces moyens de transport sont entrés dans l’usage quotidien.

Un véhicule confortable

De plus en plus de véhicules d’entreprise sont équipés de boîtes de vitesse automatiques et d’autres assistances technologiques qui prennent soin de la fatigue du conducteur. Le salarié est sensible à ce confort qui ne se voit pas à l’extérieur mais qui est un signe fort du souci de l’entreprise du bien-être de son collaborateur. C’est l’effet « surclassé » qui va améliorer nettement la satisfaction du conducteur.

Un service joignable

Autre point important de la satisfaction collaborateur, la sensation de pouvoir compter sur le gestionnaire de flotte en cas de besoin. Il a oublié le numéro de code de sa Carte carburant pro ? Il ne peut pas prendre de carburant en station-service. Un simple coup de téléphone au gestionnaire de flotte et celui-ci débloque immédiatement en ligne la situation. Cette réactivité est un véritable confort.

La sécurité

Beaucoup de collaborateurs assurent leurs déplacements professionnels avec leur propre véhicule en se faisant rembourser par des indemnités kilométriques. Il apparaît que les véhicules des particuliers sont souvent plus vieux que les véhicules professionnels. Cela a donc une incidence sur la sécurité des salariés. C’est aussi le rôle du gestionnaire de parc que de mesurer cela et de proposer des solutions collectives.

La modularité

De plus en plus de salariés acceptent le principe des crédits de mobilité. Cela consiste à inciter à choisir un véhicule adapté en fonction de la mission : un véhicule statutaire quand cela est nécessaire, un petit modèle quand cela est possible, et pourquoi pas de temps en temps la location d’un véhicule pour emmener toute la famille en vacances. Cette modularité est possible lorsque les Cartes carburant pro sont liées à un véhicule plutôt qu’à un conducteur (comme le propose Carte carburant pro E.Leclerc). On peut alors inscrire plusieurs conducteurs sur plusieurs véhicules et adapter la répartition des véhicules selon les missions.

Repenser sa gestion de flotte pour montrer son sens de l’innovation

En pensant la gestion de flotte comme un service (Mobility as a Service) les entreprises renouvèlent la relation du collaborateur avec son véhicule professionnel. Parce qu’au fond, l’engagement moral de l’entreprise vis-à-vis du salarié, ce n’est pas de lui fournir un véhicule, c’est de permettre sa mobilité.

 

Encore une question ?